Le mot du maire

Retrouvez sur cette page le mot du Maire, paru dans votre magazine "L'Hermitageois".

Le mot du Maire

Mesdames Messieurs,

Rennes Métropole  a arrêté les actions de  son Plan Climat Air Energie Territorial (P.C.A.E.T.). Ambitieux et pragmatique, il vise : « à diviser par deux en 2030, les émissions de gaz à effet de serre par habitant par rapport à 2010, et à garantir aux habitants, et en particulier aux plus fragiles, un cadre de vie qui contribue à leur santé et à leur bien-être ».

Pour cela, tous les secteurs de notre territoire seront mis à contribution. Que ce soit l’industrie, l’agriculture, les transports, le tertiaire, et bien sûr le résidentiel.

Des moyens conséquents, de l’ordre de 350 millions d’euros jusqu’en 2024 seront mobilisés pour atteindre cet objectif, avec des actions ciblées vers l’habitat, les transports, les locaux d’activité,  la production et l’usage des énergies renouvelables ou encore la réduction et la valorisation des déchets.

Quelle sera la part des communes dans ces objectifs ?

A L’Hermitage, elle est déjà faite de ce que nous avons entrepris et qui conduit à constater qu’entre 2006 et 2017 nous avons réalisé des actions (rénovations de l’école élémentaire, des salles de sports, des services techniques, de l’éclairage public,….), toutes conduites  pour le confort des utilisateurs bien sûr, mais aussi à chaque fois avec un regard pragmatique sur nos obligations d’exemplarité dans la recherche d’économie d’énergies.

Le résultat est à mon sens éloquent puisque grâce à ces actions de maîtrise de l’énergie nous avons baissé de 35% nos consommations d’énergie depuis 2006. Ce qui a eu pour autre conséquence positive de maintenir notre facture d’énergie au même niveau qu’il y a 11 ans et d’économiser plus de 500 000 euros sur cette même période.

C’est la voie que nous devons continuer à suivre, ambitieuse et pragmatique, pour la conduite des investissements communaux ou intercommunaux (rénovation de la mairie, restauration scolaire, A.L.S.H., piscine) que j’évoquais dans  L’Hermitageois  de décembre 2017. Celle que nous inscrirons dans notre contribution au P.C.A.E.T. de Rennes Métropole, en y ajoutant également les usages communaux des énergies fossiles (essence, gas-oil, gaz) où nous devrons également trouver des réponses adaptées pour être plus économes.

Les habitants, acteurs essentiels :

Persuadés que nous devons les accompagner, le comité consultatif développement durable que nous avons mis en place a, entre autres, pour mission de proposer des actions pour les accompagner.

Parce que les transports et l’habitat représentent à eux deux près de 60% des émissions de gaz à effet de serre, ces deux secteurs seront évidemment les deux principaux contributeurs des économies à réaliser.

Les transports en commun, bus et train pour nous, seront bien sûr privilégiés. Mais des actions personnelles comme le covoiturage ont des effets extrêmement favorables sur ces objectifs et, covoiturer au moins une fois par semaine ne semble pas inatteignable.

S’agissant de l’habitat, la tâche est immense. Il faudra produire des logements très économes et  même à énergie positive. Le choix des matériaux aura une grande importance.  Surtout il nous appartiendra de mettre en place les conditions de la rénovation thermique des logements anciens.

Les conseillers de l’espace INFO-Energie écoTravo (http://ecotravo.rennesmetropole.fr) sont des alliés utiles que chacun peut sans hésiter solliciter pour ses questions ou ses projets.

A travers ces quelques lignes, il ne s’agit pas pour moi de porter un discours radical et idéologique, souvent synonyme de rejet, mais plus simplement de montrer qu’en faisant appel à notre bon sens, personnel et collectif, aux outils qui peuvent l’accompagner on peut être acteurs, chacun et collectivement, ensemble, de grandes et belles ambitions pour l’avenir.

 

Votre Maire, André Chouan.

Partager cette page sur :