Expression de l’opposition

Groupes Minoritaires

Groupe Minoritaire : AGISSONS POUR L’HERMITAGE,

2017, une année politique marquée par une nouvelle espérance : un nouveau président, une nouvelle majorité parlementaire avec un nouveau député pour notre circonscription, un nouvel équilibre politique local à trouver.

Que devons-nous en attendre pour notre intercommunalité et notre commune ?

Au delà des effets d’annonces, la première conséquence concerne nos finances locales et métropolitaines avec un fort impact sur le fonctionnement budgétaire. En effet, hormis la baisse des dotations de l’état, beaucoup d’incertitudes demeurent dans la mise en œuvre et l’application de la nouvelle lois de finances. Un des leviers dont dispose la commune concerne sa fiscalité.  Les élus d « Agissons pour L’Hermitage » seront très vigilants et responsables dans l’élaboration du futur budget, et toujours dans l’intérêt général de L’Hermitage.
Mais nous devons également nous projeter dans les années à venir et, en cela, nous impose une réflexion globale sur le devenir de notre commune : nouveaux groupes scolaires, équipements socio-culturels, schéma d’entretien des bâtiments communaux, aménagements et requalification urbains, dimensionnement des services à la population, ….
Des projets sont en phase d’étude, et notre groupe participe pleinement aux travaux de réflexions, études et présentations en matière urbaine, financière, environnementale, sociale, associative et prospective dans l’intérêt de notre commune, sans oublier l’échelon métropolitain avec le PLUI et Plan Climat Ernergie.
Afin d’être source de proposition dans les commissions municipales, nous vous invitons à venir partager vos idées et vos souhaits lors de nos réunions mensuelles.
Au delà de nos différences avec la majorité municipale, nous pouvons que nous réjouir de la prise en compte de nos projets de campagne : la restauration collective, le policier municipal, le conseil des sages, le conseil municipal des jeunes ; la maison des aînés, le bâtiment de la Mairie, la renégociation du prêt toxique. Vous pouvez compter sur notre engagement et détermination pour le cadre et la qualité de vie pour le bien vivre dans notre commune. En ce début d’année, les élus et le groupe ‘Agissons pour L’Hermitage’
vous adressent les meilleurs vœux de bonheur, solidarité, paix et sérénité pour 2018.
Rendez-vous :
Chaque lundi précédant la réunion du Conseil Municipal à 20 heures salle Xavier Grall
Annick BIDAUX
Conseillère
Alain BUSNEL
Conseiller
Patrick LAMY
Conseiller

 

 

 

Groupe Minoritaire : NOTRE PARTI C’EST L’HERMITAGE,

Quels investissements pour notre commune après 2020 ?

Lors du conseil municipal de juillet 2017, le maire annonçait que la majorité municipale engageait une réflexion pour la construction d’un espace aquatique intercommunal lors
du prochain mandat. Il a aussi affirmé qu’il ne souhaitait pas consulter les habitants pour la prise de décision.
Nous sommes conscients d’un déficit de piscines sur la métropole et plus particulièrement à l’ouest. Pour autant, nous devons rechercher d’autres sources de financement
en complément de celles des communes et du département.
La ville de Pacé se porte candidate pour l’accueillir dans sa zone commerciale Rive Ouest. Les Hermitageois ne pourraient pas s’y rendre en transport en commun ou par des pistes
cyclables sécurisées. Les plus jeunes ne seraient pas autonomes, la voiture serait indispensable.
Une étude financière prospective prévoit l’engagement de notre commune à hauteur d’1 million d’euros d’investissement et plus de 25 000 euros de dépenses annuelles pour le fonctionnement.

Ce projet imposera de faire des choix dans les investissements futurs.

Par exemple : l’aménagement Sud de la commune et le franchissement de la voie ferrée ne pourrait se faire que par une seule passerelle au niveau du parc du presbytère. La commune
a précisé qu’elle n’aurait peut-être pas la capacité financière de doubler les ponts SNCF par des passerelles piétons/vélos. Pourtant le flux autoroutiers augmentera inévitablement avec
l’aménagement Sud de la commune (plus de 500 logements prévus) et l’extension de la commune de Le Rheu (1200 logements à terme dans la ZAC de la Trémelière).
Ce projet d’équipement doit être considéré d’intérêt communautaire, comme c’est le cas à Brest Métropole. Rennes Métropole par sa compétence « construction, aménagement,
entretien et fonctionnement d’équipements culturels, socioculturels, socio-éducatifs et sportifs d’intérêt métropolitain » doit participer à son financement. La métropole mène une politique ambitieuse en matière de logements, elle ne doit plus ignorer les besoins en équipements et services structurants dans les communes.
De plus, les baisses des dotations de l’état depuis 2014 mettent à mal les finances des communes et leurs investissements. Nous n’avons pas de recul suffisant sur les impacts des politiques gouvernementales actuelles envers les collectivités. Un tel engagement risque fort d’avoir de grosses répercutions sur vos feuilles d’impôts locaux.
Cet équipement aquatique ne faisait pas partie du projet de la majorité en 2014. Si elle souhaite engager la commune pour le prochain mandat, nous renouvelons notre demande de
consultation locale pour permettre aux habitants de s’exprimer.
Delphine Chevalier & Loïc Le Hir
Blog : http://npchermitage.eklablog.fr / Mail : NPCHermitage@gmail.com

Partager cette page sur :